7 et 1922
septembre 2019

Conférence Nathalie Rigal

 Maître de conférences en psychologie du développement de l’enfant - Université Paris Nanterre, Laboratoire de Psychologie Clipsyd, EA 4430

Comment les enfants apprennent-ils à manger ?

Les enfants présentent des difficultés à élargir leur répertoire de consommation notamment en raison de leur forte néophobie, à savoir leurs réticences à goûter des aliments pour la première fois. Ils vont cependant devoir apprendre à dépasser ces réticences pour subvenir à leur condition d’omnivore consommant une large variété d’aliments. Certaines pratiques éducatives contribuent largement à cet apprentissage. Il s’agit d’une part d’expériences alimentaires telles que la variété précoce ou l’exposition répétée, et d’autre part d’expériences sociales relatives par exemple à la tonalité affective du contexte de consommation ou l’instauration de règles plus ou moins strictes.

Les jeunes enfants présentent par ailleurs une bonne capacité d’autorégulation énergétique, ce qui leur permet d’ajuster leurs prises alimentaires à leurs besoins. Cette capacité tend néanmoins à se déréguler avec le temps, notamment sous l’effet de pratiques éducatives délétères telles que les hyper-restrictions ou les hyper-sollicitations.

A l’aide de travaux en psychologie expérimentale, nous exposerons les processus par lesquels ces pratiques agissent sur les comportements alimentaires de l’enfant (la variété alimentaire de son répertoire de consommation et la prise en compte de ses besoins énergétiques). Mais surtout, nous montrerons que ces pratiques ont un mode d’action différentes selon certaines caractéristiques de l’enfant, entre autres son tempérament. Les parents et l’enfant forment un système. Il faut les considérer conjointement.